Les Puissances

 

Les Puissances sont revêtus, comme leur nom l'indique, d'une autorité spéciale, ces anges sont chargés d'ôter les obstacles à l'exécution des ordres divins, en éloignant les mauvais anges, qui assiègent les nations pour les détourner de leur fin. Dans l'ordre humain, leurs analogues sont les puissances publiques chargées d'éloigner les malfaiteurs et d'ôter ainsi les obstacles au règne de la justice et de la paix.

On le voit, ces esprits célestes partagent les fonctions des principautés et les secondent dans leur ministère, en ce sens qu'ils défendent contre les puissances du mal les nations, les peuples, les villes que les principautés contiennent dans le devoir, gardent dans la justice et dirigent à travers toutes les vicissitudes vers l'accomplissement des desseins de Dieu.

Cependant, c'est l'homme, ou plutôt la nature humaine qu'ils sont chargés spécialement de défendre, de protéger contre les attaques et les invasions de l’esprit du mal.

 

D'après Jean de Sainte-Eulalie, 1845-1924, franciscain

 


Puissance veillant sur le prêtre

 

Les anges du chœur des Puissances sont grands; ils sont vêtus d'une aube et d'une dalmatique dont la couleur varie selon les vertus des personnes qu'ils servent. Sauf de rares exceptions, ils sont affectés exclusivement au service des prêtres. Ils ont un air grave. Leur pouvoir a plus d'«intensité» que celui du chœur précédent. Le démon fuit devant eux. Ils ont les mains jointes sur la poitrine; leur regard a quelque chose d'impérieux, d'irrésistible. Leur visage rayonne de splendeur. Ce chœur mérite bien son nom, du fait de la haute majesté qui émane des Puissances.

Les Puissances veillent sur les prêtres, tout spécialement dans l'accomplissement de leurs fonctions sacerdotales. C’est particulièrement pour la récitation du bréviaire qu'on devrait les invoquer, car les Puissances chassent les distractions dans la prière. Mais on ne pense presque jamais à ce chœur angélique d'une façon particulière. Anges, archanges, chérubins et séraphins sont souvent invoqués et l'on néglige les autres chœurs, surtout les troisième et quatrième (Vertus et Puissances).

 

Les prêtres qui, au confessionnal, ont besoin d'une grâce spéciale pour conduire les âmes vouées à Dieu, reçoivent de Lui un ange du chœur des Puissances. Les aumôniers de cloîtres en ont toujours un; les autres confesseurs seulement quand ils ont à diriger et à conduire des âmes privilégiées et spécialement aimées de Dieu. . Les prêtres qui en ont une nuit et jour sont vraiment des privilégiés de Dieu, car cette Puissance... les amène à se connaître eux-mêmes et leur donne un désir croissant de perfection. Quand un prêtre a une Puissance auprès de lui, on peut être presque certain qu'il recevra plus tard, en lieu et place, un ange du chœur des Dominations.

 

D'après Mechtild Thaller née von Schönwerth