Prières  aux différents choeurs d'anges

 

 

 

L'église du champ des Bergers à  Bethleem, Beit Sahour.

 

 

Prière aux saints Sept Anges

Assistants au trône de Dieu

pour implorer la paix

 

 

Esprits très nobles et puissants de la Maison éternelle de Dieu, sublimes intelligences qui, telles les flammes de l’amour le plus pur, brûlez dans l’abîme de la lumière inaccessible qui forme le trône du Très-Haut, je vous salue. Vous êtes ces Princes sublimes, Ambassadeurs souverains du Roi des rois, qui vous tenez plus près que les autres du Siège de l’Éternel, et êtes envoyés pour parcourir la terre et apporter la grâce de Dieu et la paix aux fidèles.

Saints archanges, à Bethléem, vous avez annoncé la paix aux hommes de bonne volonté; toujours et en tous lieux, vous êtes, pour les mortels, porteurs de la grâce céleste et de la paix du cœur. Daignez obtenir de Jésus, Prince de la Paix, et de Marie, Reine de Miséricorde, qui a placé son trône dans la vallée de Pompéi, ce don si précieux que le monde ne peut donner: la Grâce et la Paix.

 

C’est la paix que nous vous demandons, anges de paix: la paix dans nos âmes, la paix dans nos familles, la paix dans les nations, la paix dans l’Église de Jésus-Christ, la paix, en particulier, pour tous ceux qui ont contribué à édifier le sanctuaire de Pompéi.

Esprits très élevés et purs, vous vous tenez autour du trône de Marie, votre Reine ; et la splendeur de son Immaculée Conception se reflète dans l’océan parfaitement limpide de la lumière de votre intellect et vous rend encore plus aimables à ses yeux. Daignez, au nom de l’amour que vous éprouvez pour Marie, votre Reine, prendre soin, en tout temps, de nous et de nos maisons, et protéger la basilique pontificale du Rosaire de Pompéi.

Mettez en fuite Satan ainsi que tous nos ennemis visibles et invisibles. Fortifiez-nous dans la foi, donnez-nous la ferveur dans la prière, embrasez notre âme du plus pur amour de Dieu. Obtenez-nous l’oubli de nous-mêmes, l’esprit de sacrifice et l’abandon à Dieu, en qui se trouve la paix.

Secourez-nous dans nos nécessités, guérissez­nous de nos infirmités, protégez-nous par la puissance de votre bras. Assistez-nous, consolez-nous et bénissez-nous, maintenant et toujours, en cette vie et au moment de la mort. Ainsi soit il.

Un Notre Père, en l’honneur de saint Michel.

Un Notre Père, en l’honneur de saint Gabriel.

Un Notre Père, en l’honneur de saint Raphaël.

Un Notre Père, en l’honneur de chacun des quatre autres Anges Assistants.

Un Notre Père et trois Gloire au Père, en l’honneur de notre Ange Gardien.

 

Bienheureux Barthélemy Longo

 

 La Vierge Marie et l'Enfant-Jésus entoués de bons anges, anonyme, 15è

 

Oraison aux neuf chœurs des saints anges

 

Esprits bienheureux de la Cour céleste, défenseurs invisibles de l'intérêt de Dieu, après avoir adoré, loué, béni et remercié ce Dieu de toute bonté des grâces incomparables qu'il vous a faites,

Après vous avoir fait une protestation sincère, du meilleur de nos cœurs, que nous y prenons toute la part possible, nous réjouissant de vos joies et de la gloire inénarrable que vous possédez;

Après vous avoir conjurés de recevoir bénignement la résolution inviolable que nous prenons de vous avoir le reste de nos jours une dévotion très spéciale, et d'en procurer par toutes les voies qui seront en notre pouvoir l'établissement et l'augmentation partout où nous le pourrons;

Nous implorons le secours de toutes vos troupes glorieuses, pour l'avancement du règne de l'adorable Jésus et de l'aimable Marie, sur tous les infidèles, hérétiques, schismatiques, sur toutes les personnes véritablement soumises à la sainte religion catholique, apostolique et romaine, et particulièrement sur le souverain pontife, qui en est l'unique chef visible en terre, et sur tous les autres prélats; afin que tous les peuples faisant profession d'une même foi, s'attachant à la pureté de ses maximes, menant une vie conforme à ses règles, les sacrés intérêts de Dieu seul vivent et règnent de siècle en siècle dans tous les cœurs.

 

C'est la grâce, ô redoutables princes de la milice céleste, que nous demandons au Père des miséricordes par vos puissantes intercessions;

C'est la consolation que nous demandons au Dieu de toute consolation, que son Nom soit sanctifié, que son règne arrive, que sa volonté se fasse en la terre comme au Ciel, que l'empire du péché et des démons soit détruit, que l'Évangile soit annoncé à toutes les nations, qu'il soit reçu par toute la terre, que le saint nom de Dieu y soit honoré et glorifié, que tous les esprits y louent le Seigneur, l'y adorent, l'y aiment et soient dans une entière et parfaite soumission à ses divines volontés.


 

Venez donc, anges, archanges, accourez à l'établissement des intérêts de Dieu dans les royaumes et provinces, dans les villes et campagnes, dans toutes les personnes qui y habitent;

Sacrées principautés, gouvernez les cœurs, soyez-en les maîtres, pour les assujettir à l'empire de Jésus et de Marie,

Admirables puissances, confondez les démons qui s'y opposent, ruinez les desseins de l'enfer et la malice de tous les sorciers et magiciens, et autres ennemis de Dieu;

Divines vertus, faites marcher les âmes dans les solides voies du divin amour; glorieuses dominations, découvrez, pour ce sujet aux hommes la volonté divine sur eux;

Aimables trônes, établissez dans le plus intime de leurs cœurs la paix que Notre Seigneur nous a laissée ;

Chérubins, princes de la science du Ciel, communiquez-en les belles lumières en notre terre; et vous,

Séraphins, princes du pur amour, faites que les hommes ne vivent que de ses flammes, afin que Dieu seul soit le digne souverain et le maître absolu de tout ce que nous sommes, et de tout ce que nous faisons.

 

Ainsi soit-il, ainsi soit-il.

 

Dieu seul, Dieu seul, Dieu seul.

 

D'après le Père Henri-Marie Boudon