Les Anges dans le nouveau testament

Les références aux anges dans le nouveau Testament sont nombreuses. Pour ne pas aboutir à des centaines de pages, on rappellera seulement ici quelques interventions importantes en une seule ligne, le lecteur pourra se reporter avec profit au texte plus détaillé contenu dans le nouveau testament.

Dans le nouveau testament, les Anges se manifestent selon trois directions :

a) Ils servent Jésus pendant toute son existence terrestre, de l’annonciation à l’ascension.
b) Ils assistent les apôtres dans les débuts de l’Eglise, les protègent, les conduisent et les délivrent de prison.
c) Jésus ayant fondé le culte de la nouvelle alliance, les chrétiens et les Anges fusionnent dans la même liturgie jusqu’à la fin des temps.


L'annonce de la naissance de Jean-Baptiste. Zacharie et son épouse sont très âgés. Ils n'ont pas d'enfant. Zacharie est prêtre il sert dans le temple de Jérusalem. Un jour un ange radieux lui apparaît à la droite de l'hôtel, il lui annonce qu'Elizabeth son épouse va lui donner un fils qui devra s'appeler Jean. Zacharie doute car il est vieux dit-il. L'ange lui dit « voici que tu seras muet parce que tu n'as pas cru à ma parole, jusqu'au jour aux ces choses arriveront ». Huit jours après la naissance de l’enfant, la famille réunie demande comment s'appellera l'enfant. Zacharie demande de quoi écrire et il indique Jean est son nom. Au même moment il recouvre la parole.

L'ange Gabriel et l'annonciation.
Marie à 16 ans. C'est la fille d'Anne. Elle a voué à Dieu sa virginité. Elle est destinée à être marié à Joseph. Un jour elle voit apparaître et entrer dans sa maison Gabriel l'Ange de Dieu.
« Je vous salue, Marie, pleine de grâce, » dit l'ange, « le Seigneur est avec vous ; vous êtes bénie entre toutes les femmes. »
Ces paroles troublent la Vierge qui se demande quelle est cette salutation.

 


L'Annonciation, Fra
ANGELICO, 1430-32

« Ne craignez pas O Marie, » continue l'ange, « car vous avez trouvé grâce devant Dieu. Voici que vous enfanterez un fils et vous lui donnerez le nom de Jésus.
Il sera appelé le fils du Très Haut, et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père, et il régnera éternellement sur la maison de Jacob, mais son règne n'aura pas de fin. »
« Comment cela se fera-t-il ? » dit Marie à l'ange.
« L'Esprit Saint viendra en vous ; c'est pourquoi le fruit saint qui naîtra de vous sera appelé le fils de Dieu, Élisabeth, votre parente, a conçu et elle aussi dans sa vieillesse, car il n'a rien d'impossible à Dieu. »
« Voici la servante du seigneur, qu'il me soit fait selon votre parole» répondit alors Marie.

L'ange Gabriel et Saint-Joseph. Marie est donc fiancée à Joseph. Mais avant qu'ils eussent habité ensemble, Marie a reçu l'ambassade de l'ange qui lui a annoncé qu'elle allait devenir la mère de Dieu. Joseph veut renvoyer discrètement Marie chez elle. L'Ange du Seigneur lui apparut en songe : « Joseph fils de David, dit l'envoyé du ciel, ne craignez point de prendre avec vous Marie, votre épouse, car ce qui est né en elle viens du Saint Esprit. Elle enfantera un fils auquel vous donnerez le nom de Jésus, car il sauvera son peuple en le délivrant de ses péchés. »

Les Anges de Noël. Près de Bethléem, au pied de la colline, plusieurs bergers gardent leurs troupeaux. Soudain, dans la nuit, une clarté céleste les inonde: ils voient devant eux un Ange du Seigneur qui leur dit : « rassurez-vous, je viens vous annoncer la nouvelle d'une grande joie pour tout le peuple. Il vous est né dans la cité de David, un sauveur qui est le Christ, l'Emmanuel. Vous le reconnaîtrez à ce signe : il repose, enveloppé de langes, dans une crèche. » Au même instant, se joignit à l'Ange un cœur d'esprits bienheureux qui ensemble chantaient : « Gloire à Dieu dans le ciel, et sur la terre, paix aux hommes de bonne volonté ! »

 




L'ange de l'exil. Après la visite des rois mages, guidés par l'Étoile mystérieuse, Hérode qui a été prévenu de leur visite, s'interroge. Il veut faire mourir ce nouveau roi d'Israël. Les rois mages ne lui ont pas indiqué où Il se trouve. Hérode décide alors de faire massacrer tous les enfants de Bethléem et des environs. Durant la nuit, un Ange apparaît à Joseph : lève-toi lui dit-il, prend l'enfant et sa mère, fuis en Égypte et reste-y jusqu'à ce que je te parle, car il arrivera que Hérode cherche l'enfant pour le faire mourir. Joseph obéit et il emmène Jésus et sa mère en Égypte.

La tentation de Jésus et les Anges. Jésus devenu adulte, rempli de l'esprit de Dieu, quitte le Jourdain et se dirige vers le désert où il demeure 40 jours dans le jeune absolu. Au bout de ce temps il a faim. Le Diable s'approche et le tente en lui proposant de changer des pierres en pain. Jésus refuse. Le démon le transporte au sommet du temple et lui dit "Si tu es le fils de Dieu jette-toi en bas, Dieu a commandé à ses anges de te prendre en leurs mains...". Jésus répond "Tu ne tenteras pas le Seigneur ton Dieu". Le démon le transporte ensuite sur une autre montagne et lui montre tous les royaumes du monde " tout cela est à toi si tombant à genoux tu m'adore". Jésus répond « retire-toi Satan car il est écrit tu adoreras le Seigneur ton Dieu est ne servira que lui seul. » Le démon quitte Jésus pour un temps et les anges invisibles qui assistaient à ces scènes se manifestent maintenant, ils s'approchent de Jésus et le servent.

 


L'agonie au mont des Oliviers,
Jacopo LIGOZZI, 1587

 

L'ange de Gethsémani. Jésus sait qu'il va être livré à ses ennemis. Il se retire avec ses disciples au mont des Oliviers. L'épouvante et l'angoisse oppresse son âme: « Mon âme est triste jusqu'à la mort » dit-il « demeurez ici, veillez avec moi » demande t-il à ses disciples. Il tombe à genoux le visage contre terre. « Père, s'il est possible, que ce calice s'éloigne de moi ; cependant que votre volonté s'accomplisse et non pas la mienne ! »
Il revient vers ses disciples et les trouve endormis. Jésus s'éloigne encore et reprend sa prière : « mon Père, si ce calice ne peut passer sans que je le boive, que votre volonté soit faite ». Jésus les laisse pour prier une troisième fois: de« Père, si vous le voulez, éloignez ce calice de moi. Cependant que votre volonté et non pas la mienne, s'accomplisse !" » La douleur était à son comble; il tombe en agonie, une sueur sanglante coule sur son corps et tombe à terre. Alors un ange venant du ciel lui apparaît le soutient et le fortifie.

L'Ange de la résurrection. Voici qu'au matin du troisième jour après la mort de Jésus-Christ, il eut un violent tremblement de terre. Un Ange du Seigneur descendit du ciel, renversa la pierre du sépulcre et s'assit dessus.
Son visage brillait comme l'éclair, ses vêtements avaient la blancheur de la neige. Aux sainte femmes qui apportaient des parfums pour embaumer le corps du Sauveur, il dit : « Jésus n’est plus ici, il est ressuscité comme il l'avait annoncé. »

Les anges et l'ascension de Jésus
. Quarante jours se sont écoulés depuis la résurrection. Les apôtres, les disciples, suivent Jésus au mont des oliviers.
« Maitre, allez-vous maintenant rétablir le royaume d'Israël, demande-t-il à Jésus! »
« Il ne nous appartient pas, répondit-il de savoir le temps et le moment que le Père a réservé à son pouvoir. »
C'est l'heure de midi, l'heure ou Jésus avait été élevé sur la croix. Il jette sur l'assistance un long et doux regard d'adieu, il élève les mains, il bénit ses disciples. Ses pieds se détachent du sol et lentement il s'élève vers le ciel. Il monte, Il monte encore. Les yeux des apôtres le suivent, perdus, dilatés dans une sorte d'extase. Bientôt leurs regards le cherchent en vain, une nuée le cache à leurs yeux. Soudain deux Anges vêtus de blanc se présentent à eux et leur disent :
« Hommes de Galilée, pourquoi demeurez-vous ainsi à regarder le ciel ? Ce Jésus qui vous a quitté reviendra un jour de la même manière que vous l'avez vu monter. »

L'ange libérateur des apôtres. Les apôtres opéraient beaucoup de miracles parmi le peuple. Le nombre de ceux qui croyaient au Seigneur se multipliaient de jour en jour. On apportait les malades dans les rues, on les déposait sur des lits et des gravats, afin qu'au passage de Pierre son ombre au moins puisse les guérir. Beaucoup se levait et s'en retournaient en pleine santé. Le grand prêtre et tous les sadducéens entrèrent dans une grande colère : ils firent saisir les apôtres et les enfermèrent dans la prison. Mais l'Ange du Seigneur ouvrit durant la nuit les portes de la prison et faisant sortir les apôtres il leur dit:
« allez dans le temple et prêchez hardiment au peuple de toutes les paroles de cette doctrine de vie. »

 

 


La liberation de Saint Pierre
RAFFAELLO Sanzio,1514

 

 

L'Ange de Saint-Pierre. Le roi Hérode devint le premier persécuteur des chrétiens il fit jeter Pierre en prison, le confiant à la garde de quatre bandes de quatre soldats à chacune. Il voulait après la Pâques donner sa mort en spectacle à tout le peuple juif. Mais pendant que l'apôtre Pierre, enchaîné comme un malfaiteur, était gardé en prison, les prières de l'église s'élevaient sans cesse vers Dieu pour lui. La nuit précédant le jour du supplice de l'apôtre, un ange entre soudain dans la prison, la rempli d'une lumière éclatante, et touchant Pierre endormi entre deux soldats, le réveille et lui dit :
« Lève-toi promptement, met ta ceinture, tes chaussures, met ton manteau et suis-moi. »
Aussitôt les chaînes tombent. Pierre suit l'Ange pensant qu'il s'agissait d'un rêve. Après avoir franchi le premier et le second corps de garde ils arrivèrent à la porte de fer qui donnait sur la ville. Elle s'ouvre elle-même devant eux, alors l'ange disparut tout à coup. Revenant à lui, Pierre dit: « Je sais maintenant avec certitude que le Seigneur a envoyé son ange, il m'a tiré de la main d'Hérode et de l'attente du peuple juif. »

L'Ange de Saint-Paul.
Paul, avec d'autres captifs sous la garde d'un centurion, est dirigé par la mer vers Rome. Au cours de la traversée la navigation devient périlleuse. Paul prévient ceux qui doivent l'emmener à Rome : il leur dit "si vous continuez naviguer nous courons de grand péril pour la cargaison mais aussi pour nous". Le centurion ne le croit pas et décide de poursuivre le voyage. Soudain dans la nuit le vent tourne, une furieuse tempête s'élève et le bateau s'en va à la dérive. Il faut de jeter les marchandises par-dessus bord et se débarrasser de tout. La tempête est si violente pendant plusieurs jours que tout espoir disparaît. Paul se lève alors au milieu des matelots et les passagers et il leur dit: « mes amis il valait mieux ne pas quitter l'île de Crète. Toutefois ne perdez pas courage personne ne périra seul le vaisseau sera perdu. Un ange à qui je me suis confié et que je sers fidèlement m'apparaissant m'a dit Paul ne craignais point il faut que vous comparaissent devant César et je vous annonce que Dieu vous accordait la vie de tous ceux qui naviguent avec vous ». Et les événements se réalisèrent ainsi.